Problème N°5



Beaucoup de garçons « ne se relèvent jamais du stéréotype que concrétise souvent l'éducation parentale selon lequel la communication verbale est une compétence essentiellement féminine », remarque Jean-Louis Auduc. A l'opposé, l'image de la femme, véhiculée dans certains milieux, « contribue à développer chez les filles des capacités d'écoute et d'ordre qui seront des atouts à l'école ». Un constat d'autant plus vrai à mesure que l'on descend dans l'échelle sociale, et finalement plus préjudiciable aux garçons des milieux défavorisés. Rois chez eux, ils sont désavoués à l'école, la mentalité machiste les place en position de rebelles, donc de refus et d'échec.

extrait d'un article de Marc Dupuis, Le Monde, 11 novembre 2009

Les pièges de la phrase complexe


Rappel

une phrase est dite complexe dès lors que l'un de ses constituants au moins présente une structure de phrase (sujet+groupe verbal) ; toutes les phrases de cet extrait d'un article du Marc Dupuis, dans Le Monde du 11 novembre 2009 sont donc des phrases complexes.

Problème



En profitant de l'occasion, vous pouvez vous documenter sur cette question du « genre » à l'école, un ouvrage récent de J-Louis Auduc : Sauvons les garçons (Descartes § compagnie) ayant donné lieu à plusieurs recensions et commentaires dans la presse en novembre et en décembre 2009. L'ouvrage de J-L.Auduc a été recensé aussi dans La Croix du 15 novembre par Denis Peiron. L'édition du quotidien Aujourd'hui en France du 7 décembre, qui s'adresse à un public très large, consacre à cette question une double page avec des statistiques et des interviews de parents.

 

Solution du problème N°5