Solution du problème N°5

 

Les propositions

 

Nature

Fonction

« que concrétise souvent l'éducation parentale »

est une proposition relative

Complément du nom « stéréotype »

« selon lequel la communication verbale est une compétence essentiellement féminine »

est une proposition relative

Idem ; attention, ici le proposition relative est disjointe du nom dont elle est l'expansion ; il faut passer par le sens

« à mesure que l'on descend dans l'échelle sociale »

est une proposition subordonnée circonstancielle

Complément circonstanciel

« où la mentalité machiste les place en position de rebelles... échec » est une proposition subordonnée relative

Complément du nom « l'école ».

 

 

Les mots

 

QUE

 

« que concrétise »

 

est un pronom relatif : « le pronom relatif n'est pas seulement un subordonnant, il reprend l'antécédent dans la subordonnée » (Hatier, page 100) ; l'antécédent, c'est « le stéréotype » ; « que » est donc COD du verbe « concrétise », comme on le voit si on fait le texte :

-l'éducation parentale concrétise « le stéréotype » où l'élément souligné a la fonction COD

 

SELON LEQUEL

 

« selon lequel la communication verbale est... »

 

« lequel » est un pronom relatif dont le forme est composée (Hatier, page156) : ici il se combine avec la préposition « selon » pour former un « groupe prépositionnel ; « lequel », pronom relatif masculin singulier n'est pas en position de « sujet », comme pourrait le faire croire le tableau, p.156, mais de complément circonstanciel  ; le test le montre : « selon le stéréotype, la communication verbale est une compétence »

 

A MESURE QUE

 

le « que » de « à mesure que » n'est pas séparable de la locution, qui est ici une conjonction de subordination », qui introduit une subordonnée circonstancielle ; c'était un petit piège, pour mettre un peu de piment dans le problème.

 

 

est un pronom relatif de « forme simple » (Hatier, p.156) : il forme un complément prépositionnel ; on le voit en faisant le texte « à l'école dans laquelle... »

 

 

La difficulté vient de l'analyse de la fonction. Pris dans son ensemble, le constituant « proposition relative » est d'après la Grammaire Hatier une expansion » du nom ; la proposition relative est donc un constituant interne au groupe nominal. La grammaire scolaire disait : c'est un « complément du nom » : ceci revient au même.

Mais à l'intérieur de la proposition, le pronom a une fonction différente, qui dépend de la structure propre de la relative.

Ici s'arrête ce qui peut être demandé au concours.

 


 

 

Grammaticalité n'est pas acceptabilité...

 

Les propositions relatives peuvent se connecter aux noms à tous les niveaux de la phrase, ce qui permet de les enchaîner sur le modèle « l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours a raconté une drôle d'histoire ».

 

Si le pronom relatif est « objet », la propriété s'applique aussi, mais plus difficilement : « L'homme que j'ai rencontré au café que l'enseigne signale dans le centre du village que connaissent les chasseurs que l'espoir attire de tuer un ours a raconté une drôle d'histoire » est une phrase grammaticale, mais non  acceptable.

 

On remarquera que dans le cas de la proposition relative avec « que », un autre ordre des mots est possible.

 

« L'homme que j'ai rencontré au café » ou bien « L'homme qu'au café j'ai rencontré »

« Le café que l'enseigne signale » ou bien « Le café que signale l'enseigne »

 

De ce fait une autre construction est possible :

 

« L'homme qu'au café que l'enseigne au centre du village que les chasseurs que l'espoir de tuer un ours attire connaissent signale j'ai rencontré, a raconté une drôle d'histoire »

 

Cette autre version est à la limite également grammaticale mais elle est encore moins acceptable que la précédente.

 

La lisibilité pour les journalistes anglo-saxons :

 

La formule de Gunning

L = (nombre de mots moyens par phrase + pourcentage de mots supérieurs à trois syllabes) x 0,4.

Si L < 12 (nombre de mot maximum mémorisés de manière immédiate par le lecteur), la lisibilité est bonne.

 

La formule de Flesh

L = 3,64 P + 0,31 S

P : pourcentage de mots « personnels » (pronoms, « maman », « affection », etc.)

S : pourcentage de phrases « personnelles » (style direct, s’adressant au lecteur).

Echelle de 0 à 100 pour L. Proche de 100 (roman populaire), fort « intérêt humain » ; proche de 0 (ouvrages scientifiques), faible « intérêt humain ».

 

 

Pour la solution de ce problème, j'ai utilisé :

 

-  Quelle grammaire enseigner, sous la direction de J-C. Pellat (Hatier, 2009)

-  Découvrir la grammaire française, Lélia Picabia et Anne Zribi-Hertz (Cedic, 1981)

-  Lire le journal, Yves Agnès, Jean-Michel Croissandeau, (Editions F.P. Lobies, 1979)