Un jeu de grammaire

retour à la page d'accueil - page éducation aux médias - les unes de la presse quotidienne régionale

 

Vous trouverez sur ce tableau récapitulatif 14 jeux de grammaire avec leurs solutions. J'en rappelle le principe. Par "jeu de grammaire", j'entends des activités contextualisées : la principale compétence attendue d'un(e) futur(e) professeur(e) des écoles ne réside pas dans des "règles" immuables et apprises par coeur, mais dans la capacité à analyser, dans une situation didactique, un problème, qui a trait à l'oral, à la lecture, à l'écriture, la langue écrite en général ( syntaxe, conjugaison, vocabulaire, orthographe). Un changement de conception s'impose durant l'année de PE1 ( et maintenant les formations MASTER) : il faut bien comprendre que la grammaire (ou plutôt historiquement les grammaires) est un ensemble de "solutions" à des "problèmes" dont les enjeux sont variables. Ainsi tout au long du XVIII° siècle et encore au XIX°, la grammaire française était fille de la grammaire latine. On apprenait la grammaire française pour faire du latin ! L'enseignement secondaire était axé sur la rhétorique (art du discours). A la fin du XIX° siècle, l'école de la République s'est donné pour but "d'apprendre à écrire à tous les petits français" (André Chervel) ; est alors apparue notre "grammaire scolaire" orientée surtout vers l'orthographe. La "grammaire du texte" à la fin du XX° siècle répond à des problèmes de "production de textes" (la "rédaction" en 2008). La grammaire de l'énonciation (ou du discours) apporte encore d'autres solutions, dans le domaine de la communication (en particulier pour l'analyse des discours des médias)

Le choix de prendre systématiquement des extraits de presse écrite (pour enfants ou pour adultes) est un parti pris évidemment discutable. Il serait possible de concevoir un "jeu de grammaire" à partir d'extraits de littérature de jeunesse, par exemple, ou d'ouvrages documentaires. La langue de la presse écrite me semble cependant particulièrement intéressante, par son caractère actuel, et par ses riches possibilités : elle informe, elle influence, et contrairement à un préjugé, on y recense au mois autant d'écarts que dans les textes littéraires. Il faut donc chercher la spécificité de la littérature ailleurs que dans l'exemplarité des faits de langue ! Autre argument : il n'est pas indiqué, à mon avis, de "scolariser", de manière trop systématique, pour des enfants, le trésor des contes, l'univers aux mille facettes des albums et des premiers romans. Ce sont malheureusement des pratiques dominantes. Les écrits de presse, justement parce qu'ils sont imparfaits, dépendants d'une actualité éphémère, et voués à disparaître, s'y prêtent au moins aussi bien. Sont-ils toujours si mal écrits ? ce n'est pas sûr. Dans sa simplicité en tous cas, le "style à l'anglo-saxonne" a le mérite d'être lisible ; il se prête aussi à des observations simples, des analyses de base. Ecrire quotidiennement pour rendre l'actualité accessible à des enfants de 7 ans, comme le font les journalistes du Petit Quotidien, du Journal des Enfants ou de 1Jour1Actu n'est pas si facile !

Pour nous former à la grammaire dont nous aurons besoin sur le terrain, dans un cadre polyvalent, les écrits journalistiques sont donc une ressource que nous aurions tort de négliger.

Origine Titre de l'article ou thème Problème Solution Domaine Programme de 2008 Ressources
JDE - 7 novembre 2009 25 ans d'actualité expliquée simplement N°1 N°1 orthographe - notions de phonème et de graphème Hatier, page 14 et page 257 (alphabet phonétique international - API)
Le Dauphiné libéré- La Montagne - 11 novembre comparaison de deux unes N°2 N°2

Syntaxe de la phrase : phrase nominale - énoncé à deux termes -accord du participe passé

Grammaire du discours : être capable de repérer l'élément porteur de l'information

GMF - page 459 : les constructions binaires

Hatier, page 92 : la phrase non verbale à deux termes

Le Monde du 15-16 novembre 2009 La NASA en a enfin la preuve : il y a beaucoup d'eau sur la lune N°3 N°3

Les types de phrase

L'interrogation directe et indirecte

Le discours rapporté

Connaissance et emploi pertinent des phrases déclarative, interrogative, injonctive et exclamative ; des formes affirmative et négative

Hatier, pages 46 et sv. pour les types de phrase; pages 59 et sv. pour l'interrogation ; voir aussi page 186 pour le lien avec les "actes de langage"

Le Petit Quotidien - unes de novembre 2009 5 titres en manchette avec leur chapeau N°4 N°4

La forme passive

Lexique : la nominalisation

Conjugaison des verbes au passé composé avec auxiliaire "avoir" ou "être" à la forme active

Vocabulaire : les relations qui concernent la forme et le sens (familles de mots)

Hatier, page 46 : la forme passive, une des trois formes facultatives

page 163 la "voix" passive

Hatier, page 236 : la dérivation

Hatier : page 169, notion d'auxiliaire

Le Monde - article de Marc Dupuis - 11 novembre 2009 La question du genre dans le système éducatif - les différences entre garçons et filles N°5 N°5

Notion de phrase complexe.

L'expansion du groupe nominal par diverses propositions relatives

La proposition complétive introduite par la conjonction QUE

à rapprocher des problèmes N°11 et 12

 

La proposition relative complément du nom. Distinction entre phrase simple et phrase complexe. Distinction entre proposition indépendante (coordonnée, juxtaposée), proposition principale et proposition subordonnée. Hatier, page 99, les trois types de phrase complexe (avec subordonnée relative, complétive, circonstancielle), avec d'utiles arbres syntagmatiques.
JDE - jeudi 17 décembre 2009 Page sciences N°6 N°6 L'organisation sémantique du lexique abordée par la catégorisation (catégories taxonomiques et schématiques) Relations de sens (notamment "regroupement de mots sous des termes génériques" - "Tous les domaines d'enseignement contribuent au développement et à la précision du vocabulaire des élèves" Hatier, pages 244 et sv. La sémantique lexicale (ch. 24), notamment page 248, notion d'hyperonymie

1Jour1Actu - Milan/Bayard

site internet - janvier 2010

Le mot du jour : CUMUL N°7 N°7

relations oral-écrit ; savoir distinguer "ce qu'on entend" ; "ce qu'on voit"

Le "e" dit muet en orthographe - le marquage des accords au féminin

Connaissance des règles d'accord entre le sujet et le verbe, et dans le groupe nominal Hatier, notamment pages 218 et sv : les chaînes d'accord, et aussi page 14 : phonétique et phonologie
mensuel Sciences et vie Découvertes - octobre 2009 Shibam la New York du désert N°8 N°8

Les marques de l'énonciation : notions de "personne" et de "déictiques"

Les fonctions du langage (Jakobson)

Savoir distinguer un démonstratif et un déictique

La conjonction de coordination CAR

Diverses entrées possibles, sans référence explicité à la "grammaire du discours" - Les programmes de 2008 privilégient la "grammaire de phrase. La grammaire de l'énonciation permet d'analyse le "discours" opposé au "récit" et par là on rejoint une donnée explicite : "Première approche de la valeur des temps verbaux - utilisation à bon escient des temps étudiés" Hatier, pages 180 etsv. L'énonciation : l'analyse du discours

Le Monde illustré

livraison du 14 août 1869

La chronique élégante de la comtesse A. de Boretti N°9 N°9

La phrase complexe. Un cas particulier de proposition subordonnées circonstancielles : les propositions "hypothétiques"

Le verbe : le conditionnel du point de vue de la morphologie et de la valeur

La "concordance des temps"

Distinction entre phrase simple et phrase complexe. Distinction entre proposition indépendante (coordonnée, juxtaposée), proposition principale et proposition subordonnée.

Hatier, page 165 : le conditionnel n'est pas un mode mais un temps de l'indicatif ; page 174 pour la morpholoie de "l'indicatif conditionnel"

page 104, la "subordonnée de condition"

unes de la presse quotidienne régionale du 19 février 2010 quatre gros titres N°10 N°10

Lexique : les mots composés

Métaphore, métonymie, contexte, sens propre et sens figuré

Utiliser le contexte pour comprendre un mot inconnu, vérifier son sens dans le dictionnaire (CM1) - Identifier l'utilisation d'un mot ou d'une expression au sens figuré (CM2)

Hatier, page 237, les mots composés

Hatier, page 251 : sens propre et sens figuré

Le Petit Quotidien - 25 février 2010 Les écoles dans les pays en guerre - la statue de Barak Obama à Djakarta N°11 N°11

L'analyse en "constituants immédiats"

"parce que" conjonction de subordination - "car" conjonction de coordination

parataxe et hypotaxe

Les références du pronom

Distinction entre phrase simple et phrase complexe. Distinction entre proposition indépendante (coordonnée, juxtaposée), proposition principale et proposition subordonnée.

Hatier, page 99 : les modes de formation de la phrase complexe

Hatier, pages 149-150 : anaphorique, déictique, référence par défaut

Le Monde - 13 mars 2010 Fin du mandat présidentiel de Mme Michellle Bachelet, Chili N°12

L'expansion du groupe nominal

syntaxe et sémantique

Identification des pronoms (personnels, possessifs, relatifs, démonstratifs, interrogatifs) - utilisation adéquate de la substitution lexicale et pronominale Hatier, page 137 et sv : reconnaître une expansion du nom ; notamment le tableau page 138

LLe Le Monde illustré - 20 décembre 1862

Le Petit Quotidien - 13 mars 2010

Deux récits de presse comparés : la chronique mondaine de

La biographie de Michael Schumacher

 

N°13 N°13

Morphologie et emploi du passé simple

Deux systèmes énonciatifs : le discours et le récit

La grammaire de l'énonciation permet d'analyse le "discours" opposé au "récit" et par là on rejoint une donnée explicite : "Première approche de la valeur des temps verbaux - utilisation à bon escient des temps étudiés"

à compléter par Hatier

page 166 : temps et aspect

extraits divers

Quai de Ouistreham - le JDE - Mon Quotidien - Elle N°14 N°14 L'organisation interne du texte descriptif et ses liens avec le contexte. la "rédaction"

Hatier, les types de texte, page 211

ch.24 - sémantique lexicale

exeeeeett

colonne "programme de 2008" se rapporte à des contenus explicites du programme actuel pour l'école primaire (voir "étude de la langue" et "tableaux de progression"). Mais les compétences de lecture et de rédaction font appel à des notions plus larges de "grammaire". De même les domaines de la langue qui peuvent faire l'objet de la question à quatre points peuvent déborder le cadre strict du programme de 2008. Pour se donner une idée de l'ensemble des connaissances et des compétences maîtriser, voir l'ouvrage "Quelle grammaire enseigner ?" sous la direction de J-C. Pellat (Hatier, 2009). Commencer par le sommaire ; ensuite on peut pointer des notions dans l'index. Cette grammaire contient d'utiles tableaux comparatifs des programmes de 2002, 2007 et 2008, dont je me suis beaucoup servi pour la colonne "programme de 2008".