SAINT-NICOLAS SUR LE NET...

 

Contexte : formation « fait religieux » pour deux groupes de PE2 le 13 juin 2006

 

A propos de Saint Nicolas, quelques liens pour un travail en cycle 3...

Cette belle tradition des régions de l’Est de la France et des pays anglo-saxons n’a pas fini d’enchanter les enfants... Une raison de plus pour l’apprécier est qu’elle n’est justement pas, du fait de sa marginalité, relayée par les médias, à part les pages locales de nos quotidiens régionaux. Souvent les municipalités s’obstinent à organiser une fête pour les écoles, avec force manalas, chocolats, et autres friandises. C’est toujours mieux que Halloween...

Mais autant il est bon  de plonger à pic dans la mythologie du bon saint à l’école maternelle, autant il convient au cycle 3 de le questionner. Il y a plusieurs façons de le faire : pour commencer le contextualiser, en donnant aux élèves des repères pour comprendre la construction de la fête en trois étapes au moins : l’époque où Nicolas vécut en Turquie (au 3° siècle), l’époque où il commença d’être vénéré en Occident (le temps des Croisades), l’époque actuelle où il est entré dans l’imaginaire de Noël (bientôt concurrencé par le Père Noël). On peut aussi, d’un point de vue culturel, lire d’autres légendes de Saint Nicolas que celle, toujours évoquée, des trois enfants dans le saloir. Le fonds légendaire est bien plus riche que ce que la tradition, à travers des filtres idéologiques et surtout commerciaux, nous a légué. Les liens internet ci-dessous peuvent donner des pistes pour un tel travail. Et enfin, il me semble intéressant de questionner les usages de langue, et notamment la langue des pages locales des journaux quotidiens, pour tenir, même à propos de Saint Nicolas, l’intelligence des élèves en éveil.

Car mieux comprendre n’a jamais empêché de rêver, bien au contraire...

 

http://www.censure.org/politique/religions/catho/nicolas.htm

 

Ce site, dont les auteurs semblent avoir comme option une prise de distance critique par rapport au fait religieux, fournit une riche base historique pour comprendre le phénomène, depuis la naissance de Nicolas en 270 de notre ère, sa carrière comme évêque de Myre au 3° siècle, à l’époque où le christianisme devient religion d’Empire, jusqu’ à son confusion actuelle avec le personnage du Père Noël, en passant par la construction du mythe en plein Moyen-Age..

 

http://frpeignier.free.fr/Portofolio/Perso/legende_saint_nicolas/saint_nicolas.htm

 

Ce site, au texte plus succinct, fournit une belle iconographie ethnologique (en particulier des images d’Epinal)

 

http://www.impens.com/cgi-bin/fiche.cgi?FR&12

 

Ce site est incontournable si nous inculquons à nos élèves que la fête de Saint Nicolas fait partie de nos plus anciennes traditions. 14 fresques de l’église de Hunawihr racontent la vie du saint et les miracles qu’il aurait accomplis après sa mort. Excellent pour montrer que ces récits sont beaucoup plus riches que ce qui en reste du point de vue de la fête actuelle.

 

http://www.lyoba.ch/st-nicolas/collection/col-2000.htm

 

Un site curieux, monté par les anciens élèves d’une vénérable institution scolaire de Fribourg en Suisse. On y trouve les « cartes de Saint Nicolas » éditées depuis 1916 : intéressant pour se faire une idée des fantaisies iconographiques que le personnage a inspirées

 

site http://www.joyeuse-fete.com/saint-nicolas/miracles.html

 

Des textes qui reprennent les vieux récits... mais ils posent un problème d’énonciation, intéressant à étudier dans le cadre de notre approche, en formation, sur le fait religieux. Voir la fiche « observation réfléchie de la langue » à propos de Saint Nicolas.