PE2D – LIRE AU CYCLE 3

 

contexte : une séance de formation le 10 octobre 2005, avant le départ au stage R2.

 

 

Tout est parti de cet article trouvé dans les pages locales de Colmar des Dernières Nouvelles d’Alsace…

 

 

 


 

Comment travailler en amont ?

 

 

1.             A partir de l’article sélectionné, lister les objectifs de lecture possibles

 

Ici c’est encore le travail « en amont » de l’enseignant : liste de tout ce qu’il peut faire avec cet article…

 

a)            l’article comme contenu d’information :

 

trois univers de référence :

 

-                   les vaches animaux d’élevage

 

·                        les variétés : les tarines, les vosgiennes

·                        leur lieu d’origine : la ferme du Buchwald (Wasserbourg), la ferme du Rothenbrunnen (Soultzeren)

·                        leur alimentation : foin et pain de mie (à vérifier !)

 

données géographique : la vallée de Munster

 

-                   l’univers du cirque

 

·                        un nom prestigieux : Bouglione

·                        une dresseuse

 

-                   les médias

 

·                        France 3

·                        Le Téléthon

 

b) l’article comme objet d’étude d’un message de presse

 

la structure canonique d’un article de presse

 

·                        titre, chapeau, intertitres, corps de l’article

·                        l’attaque et la chute

·                        la photo (cadrage) ; la légende, le crédit

·                        le discours rapporté (fonction des italiques)

 

les fonctions de la presse : informer, distraire, servir (ici les trois sont à l’œuvre…)

 

naviguer dans le journal : info sur la une (bandeau) – notion de « page locale » - retrouver l’info en pages sorties

 

 

 

b)            l’article comme point d’appui pour une réflexion avec des enfants …

 

·                        les animaux de cirque / le respect de l’animal / faire émerger de vraies questions…

·                        le Téléthon : pourquoi faut-il un spectacle pour rendre les gens conscients des problèmes des enfants  ?

 


 

2.             Comment faire dans la classe ?

 

Comment commencer ?

 

Un court jeu de rôle a permis de poser la première étape de la démarche. Quel que soit le support, il importe à l’école primaire de le mettre en scène

-   d’une part en aiguisant l’intérêt des élèves (le « désir vit de l’énigme »)

-   d’autre part en agissant au plus près d’une authentique pratique culturelle

Une erreur maintes fois constatée serait de donner tout de suite une photocopie aux élèves, et de leur demander tout de go : quel est le type de texte ?

C’est un article des pages locales des Dernières Nouvelles d’Alsace. Il faut donc apporter le journal, l’ouvrir devant les élèves, leur « raconter l’information », exactement comme en famille ou entre amis : « Tenez, regardez-donc ce que j’ai lu ce matin !…).

C’est là une « règle d’or » et il en irait de même si le support était un album.

 

Et ce n’est qu’ensuite qu’une démarche didactique devient possible. Bien se dire qu’on passe alors à un autre registre, celui de l’apprentissage.

La photocopie (ou l’article traité au traitement de texte) cesse alors d’être un objet de lecture authentique. Il devient un écrit scolaire. Ce n’est pas gênant si l’étape première a été bien menée.

 

a)            travail sur l’info

 

démarche :

 

assurer la transition entre la mise en scène décrite ci-dessus et les enjeux d’apprentissage qui vont débuter ; c’est le moment pour l’enseignant d’expliquer pourquoi il a choisi cet article (parce que c’est dans le projet, parce que c’est une occasion d’apprendre, etc. tout dépend de la « progression » de la classe… mais l’exemple devrait aussi vous apprendre à partir de n’importe quel point de départ, sachant qu’avec un peu de savoir-faire… tous les chemins mènent à Rome ! voir la fiche récapitulative sur les « réseaux ouverts »…

 

b)            recherches

 

en petits groupes, donner des énigmes à résoudre, qui nécessiteront une exploration du support

 

par exemple :

 

·  trouver les horaires du cirque dans la rubrique « sorties »

·  d’où viennent les vaches dressées ? trouver les localités sur une portion de carte Michelin ou IGN

·  comment s’alimentent les vaches d’après ce que dit la dresseuse ?

·  où est installé le cirque Bouglione ?

·  trouver des noms de variétés de vaches

·  pourquoi certaines parties sont-elles écrites en italique dans un article d’information (on peut ajouter l’article Décathlon qui suit sur la même page)

·  écrire la légende de la photo (dans ce cas, la légende sera cachée)

·  idem : réécrire les intertitres

 

certaines questions trouvent une solution dans le cadre du journal ; d’autres peuvent s’enrichir de lectures documentaires…

 

c) méthode – le stade METACOGNITIF

 

Principes :

 

·  il y a toujours quelque chose à faire sur le support ; c’est en faisant que les élèves « lisent » (accomplissent des opérations mentales complexes pour construire le sens) ; « faire », c’est souligner, surligner, découper, coller, feuilleter, etc

·  très important : le stade métalinguistique : les inciter / leur donner l’occasion de dire comment ils ont trouvé

 

d)             le travail sur le lexique

 

rappel : l’acquisition de mots nouveaux est un enjeu décisif du cycle 3 ; et il faut ajouter des mots dans des contextes différents.

 

Partir de la structure d’un article de dictionnaire. Voir le mot « vache » dans le Petit Robert, ou dans le Trésor de la langue française  le mot est extraordinairement polysémique. Se méfier des dictionnaires pour enfants, qui sont quand même limités. C’est le cas pour cette « entrée » du dictionnaire Supermajor, qui est pourtant un outil de référence.

 

Les lecteurs pourront déjà rechercher dans l’article un mot ou « vache » ne signifie pas « vache » ® « Bouglione, c’est vachement bien »

 

Fabrication possible de « cartes de mots » (voir les cartes cycle 2 de B.Brender, à adapter au cycle 3)

 

Enjeu : compléter l’article du dictionnaire Supermajor, qui donne un développement encyclopédique et une seule expression imagée : « manger de la vache enragée »

 

On pourrait ajouter :

 

-  des mots dérivés

-  le mot « vache » avec d’autres sens : une « vache » : quelqu’un de sévère / c’est « vachement bien »des expressions : « le plancher des vaches », « avoir mangé de la vache enragée » ; « parler français comme une vache espagnole » ; « chacun son métier, les vaches seront bien gardées »

 

 

 

e)             entrer dans la culture

 

L’étape précédente (lexique) est déjà « entrée dans la culture », et elle est peut-être difficile, car elle repose uniquement sur des données linguistiques.

 

La culture est aussi un réseau d’images visuelles …et on peut commencer par des images « triviales », mais peut-être connues des enfants

 

* la culture des objets de consommation

 

la culture n’est pas que littéraire et patrimoniale ; elle est faite aussi d’objets devenus des « signes » d’appartenance à des groupes, par-delà les frontières. Le « bic ». La bouteille de coca. Il serait terriblement restrictif de la réduire aux albums (et de construire une telle idée dans la tête des enfants !)

 

Apporter la tablette de  chocolat Milka et la boîte de Vache qui rit… Ces objets sont plus ou moins familiers dans la culture de l’enfant. Pour autant, ils ne les ont jamais observés, et il n’en ont sans doute jamais parlé.

 

Milka

Michel Pastoureau : Dictionnaire des couleurs de notre temps, ed. Bonneton, 1992

extrait d’un entretien sur le site de l’Express (juillet 2004 – à vérifier) :

Que voulez-vous dire?
Elles se définissent de manière abstraite sans avoir besoin d'une référence dans la nature, au contraire de ce que j'appelle les demi-couleurs: le violet, le rose, l'orangé, le marron; le gris, quant à lui, est un peu particulier. Ces quatre demi-couleurs doivent leur nom à un fruit ou à une fleur: le marron existait avant qu'on invente le mot «marron», l'orange avant la couleur orange, la rose avant que l'on parle du «rose» (le latin rosa désigne uniquement la fleur). Pour nommer le rose de certaines fleurs ou la gorge d'un oiseau, on parlait de «rouge clair» ou de «rouge blanc». Si, plus tard, lors de la création des langues romanes, on a inventé des mots spécifiques, c'est parce qu'on a eu besoin d'incarner dans une nouvelle couleur des symboles que n'exprimaient pas les six couleurs de base.

Qu'est venu apporter le violet, par exemple?
Pour violet, on disait en latin médiéval subniger, «demi-noir». Il s'est identifié logiquement au demi-deuil, celui qui s'éloigne dans le temps. Il évoque la vieillesse féminine, douce comme les reflets mauves des cheveux des dames âgées. Petit enfant, lorsque je faisais un cadeau à ma grand-mère, je pensais qu'il devait être dans la gamme des violets. Le violet est la couleur liturgique de la pénitence, de l'Avent et du carême. Il est devenu tardivement la couleur des évêques, ce qui est assez excentrique. Peu fréquent dans la nature et assez laid quand il est fabriqué, il est, selon les enquêtes d'opinion, la couleur la plus détestée, après le brun. «Ce n'est pas une vraie couleur!» disent généralement les enfants. Au cours de la dernière décennie, on a abusé des mauves saturés et des grenats violacés sur les tissus, fluo par-dessus le marché! Le violet est devenu assez vulgaire.

Le violet vient donc de la fleur appelée « violette » ; à moins que la vache de Milka ne soit mauve, mais la mauve est aussi une herbacée ! La raison de ce choix de marketing reste à trouver…

 

En tous cas il y a rupture avec la convention « réaliste-naturaliste » dominant dans les médias… et il serait dommage de n’en rien faire avec des élèves du cycle 3

 

-  à confronter avec les apports en  arts plastiques

-  trouver des poèmes qui jouent sur les couleurs

 

·  Rimbaud : Voyelles

·  Eluard : La terre est bleue comme une orange

 

… nous sommes bien d’accord : la culture ne se limite pas aux tablettes de chocolat !

 

La boîte de Vache qui rit

 

 

·  une reproduction des Arnolfini de Van Eyk

·  un extrait de Georges Perec, Un cabinet d’amateur, Le livre de poche

 

La fameuse boîte à l’effigie de la vache rouge existe depuis la guerre 14-18 et la vache est hilare depuis 1922. Pour en savoir plus, voir :http://www.museedelapub.org/virt/mp/vachequirit/.

 

Aujourd’hui c’est un symbole reconnu bien au-delà de l’Hexagone (ma boîte provenait du Bénin, et les fromages étaient fabriqués au Maroc ! – mondialisation oblige).

 

Avec l’histoire de la publicité et du marketing,  nous avons peut-être enfin trouvé comment retourner dans la grande culture… en laissant la vache au pré…

 

Le célèbre tableau de Van Eyck, peint en 1434, représente deux « fiancés » de la haute société italienne, Giovanni Arnolfini et Giovanna Cenami. Le miroir que l’on distingue dans le fond du tableau reflète les mêmes personnages vus de dos, et vus de face dans le miroir, les témoins de leur promesse. On appelle « mise en abyme » ce procédé pictural, qui a aussi des équivalents en littérature. Une reproduction avec un gros plan sur le fameux miroir se trouve dans STUKENBROCK et TÖPPER, 1000 chefs d’œuvre de la peinture européenne du XIII° au XIX° siècle, éditions Könemann, avec une intéressante analyse. Disponible en médiathèque.

Il est facile de trouver des liens vers cette œuvre sur la toile. Par exemple :

http://www.ibiblio.org/wm/paint/auth/eyck/arnolfini/arnolfini.jpg

avec un lien vers le miroir :

http://www.ibiblio.org/wm/paint/auth/eyck/arnolfini/arnolfini-detail.jpg

 

Le roman de Georges Perec est entièrement construit sur ce procédé. A tel point que… mais il serait dommage d’en révéler la fin. Précision : ce n’est pas une œuvre de littérature de jeunesse. Toutefois l’extrait que j’ai photocopié pourrait être, à mon avis, lu en classe, peut-être dans le cadre d’un projet de découverte du musée.

 

voir MEIRIEU, Apprendre... oui mais comment, 1987, Ed. ESF, 2° partie, ch. : "où l'on voit comment le désir vit de l'énigme, l'énigme de la relation, et la relation de la médiation".

Le Trésor informatisé de la langue française est un dictionnaire de langue en ligne ; si le lien http://atilf.atilf.fr/tlf.htm ne fonctionne pas, utiliser Google en entrant "tlf".