Iconographie de l’Abbé Pierre

Paru pour la première fois dans la revue Les Lettres Nouvelles, puis dans le recueil Mythologies, édité en 1957, un  texte de Roland Barthes est consacré dès cette année-là,  à l’Abbé Pierre des premiers temps de sa gloire médiatique.  Beaucoup plus tard, en 1991,  alors que Barthes est déjà mort, le film de Denis Amar, « Hiver 54 », avec Lambert Wilson, renforcera encore cette mythologie.

Mais le texte de Barthes  est singulièrement actuel et son propos n’a rien perdu de sa pertinence. Dans une analyse non dénuée d’humour, le « sémiologue » veut  montrer comment les médias construisent des mythes. En traitant les représentations collectives comme des « systèmes de signes », ce sont les mécanismes de cette construction qu’il veut faire apparaître. L’abbé Pierre, de son vrai nom, Henri Grouès, est sans doute une personne infiniment respectable. Mais c’est en tant que « personnage  de fiction », fabriqué par les médias que nous le connaissons. De cette construction, il nous faut prendre distance…

Sans doute, si au moment du quoi d’neuf, nous évoquons cette figure avec les enfants, allons-nous rester au niveau du « mythe ». Il est d’autant plus nécessaire dans ce cas, parce que notre public nous pousse inévitablement à des simplifications, de ne pas être dupes nous-mêmes. Sinon, en reprenant les termes de Barthes il y a risque de confondre la réalité représentée, infiniment plus complexe, avec les « signes » qui la représentent , et,  pour reprendre le langage de Barthes à son époque,  de transformer notre « culture petite-bourgeoise  en nature universelle ». JMM.

Lire le texte Iconographie de l'Abbé Pierre

 

Barthes s'intéresse aussi à d'autres objets mythologiques des années cinquante : le chapitre "Le Tour de France comme épopée" est sans doute le texte le plus célèbre du recueil. Et sur la couverture, les parents des PE2 reconnaîtront la "nouvelle Citroën", la DS19, voiture mythique de leur enfance : "la Déesse a tous les caractères (...) d'un de ces objets descendus d'un autre univers, qui ont alimenté la néomanie du XVIII° siècle et celle de notre science-fiction : la Déesse est d'abord un nouveau Nautilus..."

qui est Roland Barthes ?