Observation réfléchie de la langue et réflexion sur une tradition bien alsacienne...

 

Contexte : formation « fait religieux » pour deux groupes de PE2 le 13 juin 2006

 

L’article peut être utilisé dans le cadre d’une réflexion sur les traditions culturelles. Il s’agit des marchés de Noël. Pour des raisons commerciales (le mot « marché » prend tout son sens à l’ère du marché mondial), c’est l’occasion de réfléchir sur le découpage du temps, qui est social, donc reflet d’oppositions, voire de contradictions.

 

ORL : ORTHOGRAPHE – LEXIQUE – MORPHOLOGIE DU VERBE.

 

Titre de l’Alsace à la « une » du 22 novembre 2003

 

Avant l’avent Noël est déjà là

 

On a ici un cas simple et offert sur un plateau (journalistique) d’une observation réfléchie de la langue, sous son double aspect phonique et graphique.

 

Comme l’indiquent les programmes de 2002, dans la tradition de la linguistique scientifique, on utilise la méthode des substitutions : « avant » peut être remplacé par « après », « pendant », « durant », etc. « L’avent » peut être remplacé par « la fête », « Sant Nicolas », « le 6 décembre »,etc.

Les élèves trouveront peut-être avec leur bagage que les éléments qui remplacent « l’avent » sont des groupes nominaux.

La consultation du Super Major leur permettra de trouver : avant : préposition. On gagne  à consulter ce dictionnaire, notamment pour l’entrée « avent ». L’intérêt est qu’il y a plusieurs entrées « avant » : les élèves devront trouver quelle est la bonne. Et vous pourrez ainsi les faire travailler sur les abréviations : prép. – n.m. qui signalent la nature des mots.

Les élèves n’auront pas de mal à rapprocher le mot « avant » du calendrier, qu’ils connaissent surtout sous la forme d’une maison avec fenêtres à ouvrir pour y trouver des friandises. S’agissant d’une version totalement laïcisée comme la dernière que j’ai vue : une maison de Père Noël, ils pourront apprécier l’écart entre la définition du dictionnaire et la réalité. Le Super Major indique même une racine latine : vient d’un mot latin qui signifie « arrivée ». Ce n’est pas très heureux à mon avis. Il vaut mieux leur dire : « quelque chose arrive », comme dans le mot « aventure », où des choses « arrivent » et qui ne sont pas prévues. Le mot « aventure » a la même origine. Il y a ici paradoxe : car dans l’usage « l’avent » revient chaque année ; alors que dans la signification profonde, il signifie , d’après les chrétiens, l’arrivée du Christ Sauveur, événement unique et fondateur

Je signale au passage que le titre de L’Alsace entre dans la catégorie des titres « incitatifs » (par opposition aux titres purement informatifs).

 

L’article qui suit, récupéré sur internet, mais qui se trouve aussi dans le journal, n’a pas un intérêt extraordinaire. La littérature de jeunesse, c’est quand même mieux. Mais on pourrait l’utiliser comme support pour construire un corpus de verbes aux temps du discours, car il contient des présents, des passés composés, et des futurs...

 

 

 

 

Marchés de Noël avant l'avent

Contrairement à celui de Strasbourg, deux grands marchés de Noël alsaciens n'ont pas attendu l'avent : Mulhouse (hier) et Colmar (aujourd'hui) ont ouvert leurs villages de bois.

MULHOUSE. Disposés en étoile autour d'une placette aménagée devant le parvis du temple Saint-Étienne, les 71 chalets du marché de Noël de la place de la Réunion, à Mulhouse, ont ouvert leurs portes hier et ne les refermeront définitivement que le 31 décembre (fermeture provisoire les 25 et 26 décembre au matin). Les exposants attendent les visiteurs chaque jour de 10 h à 19 h, des visiteurs à qui seront proposées quasi quotidiennement diverses animations. Ce marché est au coeur d'une ville illuminée « à l'italienne » au moyen de 250 motifs et 230 000 ampoules. A noter que, pour la première fois, on peut acheter son sapin au marché et se le faire livrer à domicile. Mulhouse compte trois autres marchés de Noël : un marché aux étoffes à l'hôtel de ville, celui du Musée de l'Impression sur étoffes et celui des Augustins (à partir du 29 novembre). COLMAR. Cinq marchés de Noël vous attendent à Colmar dès aujourd'hui et jusqu'au 31 décembre, de 10 h à 19 h du dimanche au jeudi et de 10 h à 20 h les vendredis et samedis : place des Dominicains, place de l'Ancienne Douane, au Koïfhus, place Jeanne d'Arc et place des Six Montagnes noires. Par ailleurs, la place Rapp accueille jusqu'au 4 janvier (de 12 h à 19 h) un décor arboré (de sapins et bouleaux floqués de blanc) et de rochers, une patinoire de 800 m² (accès gratuit) et même… un tremplin à ski. STRASBOURG. Les amoureux du marché de Noël, dont l'origine remonte à 1570, devront attendre la veille de l'avent, le 29 novembre, pour arpenter les ruelles des villages de bois. Les marchés de la place Broglie et de la place de la Cathédrale fonctionneront chaque jour jusqu'au 31 décembre. De 10 h à 20 h (nocturnes jusqu'à 21 h les vendredis et samedis) jusqu'à Noël, puis selon des horaires plus restreints. La Petite France, la place Benjamin Zix, la place du Marché-Neuf, la place des Meuniers accueilleront également des petits marchés. Place de la Gare, la corporation des boulangers-pâtissiers animera un marché des bredele et un « village du partage » sera édifié au pied du grand sapin de 25 m, place Kléber. Les Pays-Bas sont cette année l'hôte d'honneur du marché de Noël. Animations et expositions vous attendent au pied de la cathédrale où vous pourrez découvrir, entre autres spécialités hollandaises, la soupe boer.

 

« accueilleront » est une coquille que l’on peut essayer d’analyser avec des élèves…

 

La taille de police utilisée est le corps 14 : dans toute la mesure du possible, ne pas oublier cet aspect si vous donnez des textes imprimés ou photocopiés à vos élèves.