CAPES DOC – Séance du 19 octobre 2005

 

Thème du dossier : l’éducation aux médias

sujet de la session de 2005 du CAPES doc interne

 

Contexte : initiation à l’épreuve de synthèse le 19 octobre 2005, à partir d’essais des collègues.

 

Après le travail d’analyse des textes, construction de la note de synthèse.

 

La question posée pourrait être :

 

quelle éducation aux médias aujourd’hui ?

 

Un plan comme :

 

-  état des lieux

-  recul théorique

-  conséquences professionnelles

 

est toujours possible, à condition de ne pas le monnayer en formules passe-partout

 

1.                       Les médias aujourd’hui : un monde en effervescence, en pleine mutation… et partiellement en crise

 

Un état des lieux[1]  fait pour TDC par un formateur du CLEMI et une journaliste professionnelle.

Les points forts :

La crise de la presse écrite quotidienne au profit des magazines au profit de la télévision + montée en puissance d’internet.

Sensible surtout auprès des jeunes (sondaga BVA) : idée de « rupture »

Phénomènes de concentration économiques et politique (image de l’ogre)

Conséquences culturelles : un « façonnage mental » ; une autre conception du métier de journaliste (« être gestionnaire de réseau… »)

 

Internet aussi : des doutes émis par un de ses créateurs : l’utopie mal en point !

Ici énoncé de contradictions (voir le  schéma heuristique réduit à 3 branches et le texte rédigé de notre collègue C.Rousseau… mais en plus synthétique)

La toile facilite l’accès de l’information pour tous, mais se pose le problème du contrôle par le pouvoir politique (= censure) ou de l’excès de liberté (= violation de la vie privée)

Techniquement, la toile = une prouesse (ex. le web sémantique) et une foule de problèmes (les virus ! l’obstacle des langues !)

Economiquement, la toile devrait permettre l’accès des pays pauvres, mais elle devient de plus en plus un enjeu commercial

 

2.                       Cette situation de crise nécessite du recul et des outils d’analyse

 

a)                      Un  point de vue éthique

 

-  les valeurs de l’école républicaine

voir le CLEMI (doc.1 et 3 : objectif de citoyenneté)

-  les valeurs positives de la mondialisation

voir l’analyse de Berners-Lee

publication dans le Courrier de l’Unesco[2] (citoyenneté = valeur universelle ?)

 

 

b)                      Une prise de recul critique

 

-  analyse de Wolton

 

· rompre avec l’illusion du « grand village planétaire » : « informer » n’est pas « communiquer » (informer = activité fonctionnelle, enjeux : vitesse et modernité / communiquer = activité qui touche aux valeurs, enjeux = culture, reconnaissance de l’autre – fondements de l’humanisme occidental et de la démocratie

· mais chance : l’utopie de l’information donne prise à l’utopie de la communication (partage = dénominateur commun) : il y a donc une « marge de manœuvre »)

 

3.                       Marge de manœuvre, donc mise en jeu d’une responsabilité professionnelle…

 

a)                      repenser la production et la consommation des médias (doc. 3 surtout)

 

· côté producteur : ce qui change dans la conception de la profession de journaliste

· coté lecteurs : ce qui change dans la façon d’appréhender les médias

 

b)                      cibler la jeunesse (voir enquête BVA) : tout un programme : concevoir mieux le choix des sujets ; mais aussi jouer sur le désir de comprendre et d’apprendre  (= admis par les jeunes) + un levier de l’éducation aux médias : produire un journal

 

c)                      responsabilité spécifique de l’école (doc.1) : le CLEMI (aspect institutionnel + son travail de relecture des programmes (y compris les plus éloignés en apparence) autour de 4 axes (à énumérer)

 

Conclusion :

 

Donc bien une « marge de manœuvre » professionnelle, un  « chantier » qui intègre les innovations technologiques sans catastrophisme ni excessive fascination…



[1] En rouge, les mots ou expressions qui font « slogan » et qui sont repris des documents (intérêt des citations, qu’il faut éviter par ailleurs…)

[2] le fait que tel document soit publié dans telle revue indique son orientation argumentative, et dans ce cas on peut le signaler, surtout pour un concours de doc.